LA SEANCE PHOTO VECUE PAR...

Grâce à toi j'ai essayé d'être moi-même pour ce moment hors du temps. MERCI

Frédérique, juillet 2018 

Avec ces photos, je suis au plus près de ce que je suis, avec le moins d'artifices, je ne suis pas dans l'apparence. Il y a de cette authenticité qui ressort dans ces photos. 

Valentine, mai 2018

Un moment d'échange non verbal entre le photographe, son appareil et moi-même.
Le fait de ne pas parler m'a permis de me centrer sur moi-même, sans avoir d'appréhension sur le rendu photographique, car j'avais confiance en Benoîte et en l'instant présent.
Ensuite, lorsque j'ai regardé les photos, l'énergie de la séance photo à l'aveugle était bien présente.
En regardant les photos, je ne me suis pas du tout focalisée sur mon image mais sur les émotions et l'ambiance que je pouvais ressentir à nouveau.
Grand merci à toi, Benoîte, pour cette délicieuse expérience de lâcher-prise et de confiance mutuelle :-) 

Amina, mai 2017

C'est drôle de voir les photos, avec des poses, mais pas posées comme on l'entend

Aurélie, mars 2018

ça demande beaucoup d’énergie.

Je me sens en phase avec toi mais je peux compter seulement sur moi dans l’aventure. Tu ne vas pas me soutenir dans la proposition. Tout en n’étant pas cérébrale, j’essaie de lâcher prise, tout en étant naturelle. Le fait que tu ne regardes pas, c’est pas comme si tu n’étais pas là, tu as une présence.

Catherine, février 2016

Je ne suis pas forcément à l’aise devant l’objectif, et je trouvais intéressant de voir mon ressenti sachant que Benoîte déclenchait à l’aveugle sans me voir, à
l’intuition. Je sais aussi que, même si elle avait effectué les prises de vue « normalement », il n’y aurait pas eu de jugement de sa part vu que Benoîte est une personne bienveillante et ayant énormément d’empathie pour l’autre.
(...) j’ai attendu quelques jours avant de regarder les photos, car je n’étais pas encore prête à me voir en photo. J’ai fini par visionner les photos une première fois, relativement rapidement, pour avoir une vue d’ensemble.

Puis je me suis penchée sur chaque photo une à une pour voir ce qui en ressortait et étudier plus précisément mon ressenti par rapport à ce que je dégageais.
Après plusieurs visionnages, j’ai eu l’impression de mieux m’accepter telle que j’apparaissais. J’ai accepté ce que je dégageais comme énergie en étant juste moi-même. (...) 
Au final, sur les photos de Benoîte, je m’accepte telle que je suis et je suis en accord avec moi-même, je n’ai pas cherché à être quelqu’un d’autre, à part peut-être sur quelques photos où je me suis « lâchée » à tenter quelques grimaces.

Emmanuelle, juin 2016

La séance était pour moi un temps de réflexion intense, bien dans le moment présent. Et j'ai eu quelques réponses à quelques questions existentielles (et oui, vraiment). Quand je vois les photos réalisées elle me donnent le sourire, des frissons, car c'est comme si je me retrouve face à "moi-même" pour la première fois, avec une authenticité incomparable

Chun-Wing, mai 2018 

"La Photographe par ses paupières fermées, 

De son modèle préserve l'intimité

qui révèle toute son intériorité.

 

L'artiste perçoit un élan intérieur,

intuitivement actionne le déclencheur.

 

A la lumière de sa démarche unique,

Benoîte sublime l'expression authentique"

Anne, avril 2018

Plus je me regarde plus je m'aime avec cette photo. Franchement (cette photo) me fait chaud au coeur, je me connecte à moi-même.

 

Plus je me regarde, plus je m'accepte. 

Annie, mars 2018

Que tu ais les yeux fermés, ça renvoie à soi-même.(...)

Si je « fais quelque chose », c’est pas forcément pour montrer quelque chose mais c’est pace que je me laisse traverser par quelque chose. (…)

Quand je me suis vue en photo, c’était familier, je me suis reconnue. Ça a adoucit quelque chose en moi. 

Finalement ce que je crois être le regard de l’autre qui me fait d'ailleurs tant peur n’est autre que mon propre regard parfois trop jugeant! 

Aline, mars 2018

C’est la première fois de ma vie que je fais une séance photo. 
Benoîte me prend les mains, me regarde et me dit : « nous allons passer quelques moments ensemble, ... ». Je me souviens de la chaleur de ses mains, de sa douce tranquillité, de sa joie intérieure et aussi d’une légère excitation...J’avais envie d’être là avec elle, juste avec ce que je suis... (...)
L’envie de dépouillement, j’enlève mon foulard, il fait chaud, je regarde au loin à droite à gauche et bizarrement je ne regarde jamais l’objectif. C’est lui qui me regarde, alors je vois Benoite qui un instant tourne le dos et je ressens ce lien, ce partage indicible, comme un espace qui se densifie.
« On arrête là ou on continue ? » me demande-t-elle.
« Encore un peu » (...)
J’ai osé une première fois regarder l’objectif comme une petite fille, celle de 9 ans qui a fait un signe à la caméra 8mm de son papa, puis la deuxième fois, là, présente, je ressens comme une intégralité de moi-même, des pieds ancrés dans le sol et le regard direct.
Quelle sensation ! Quelle expérience ! Regarde qui est là c’est Toi, c’est Moi, dans ce bel univers, ce grand tout qui nous réunies.
Merci Benoîte d’avoir partagé avec moi ce miroir du sensible!

Catherine, novembre 2017

  • Facebook Basic Black
  • Black Instagram Icon

© 2019 par Benoîte Fanton

Toutes les photos de site sont protégées par le droit d'auteur Reproduction interdite sans l'accord de l'auteur

Benoîte Fanton, portraitiste, art-thérapie, photographe, portrait, photo les yeux fermés, photothérapie, photothérapeute